Ma ville dans la Métropole

Animations des équipements de la Métropole pour les vacances d'hiver

> Programme des animations des équipements de la Métropole pour les vacances d'hiver 2019 (PDF 1.85 Mo)

Métropole : non à un budget qui privilégie les grands projets inutiles !

Nous allons exposer ici les raisons pour lesquelles nous avons voté contre le budget de la Métropole en tant que représentant de la ville de Grabels. Nous ne sommes pas les seuls puisque jeudi 31 janvier  2019 21 conseillers métropolitain ont voté contre et huit se sont abstenus dont 12 Maires au total qui n’ont pas approuvé le budget pour la première fois de toute l’histoire de notre intercommunalité.

Notre première raison concerne la méthode d’élaboration de ce budget. Nous sommes dans une intercommunalité et non pas dans une Commune avec une majorité et une opposition ; cela signifie que l’action intercommunale doit être élaborée au maximum en partenariat avec les 31 Communes. Or ce budget a été élaboré par le seul exécutif sans que jamais nos Communes y soient associées. Cela concerne des champs importants de notre vie locale : transports en commun, voirie, collecte et traitement des déchets, eau et assainissement, défense incendie, lutte contre les inondations, documents d’urbanisme….

Mais notre refus concerne aussi le fond de ce budget. Nous contestons certains choix et notamment la décision de se lancer sans étude préalable et sans plan de financement dans la construction d’un stade évalué à 140 millions d’euros, réduisant encore la ceinture verte et agricole indispensable à notre Métropole. Nous pensons qu’il y a d’autres urgences pour les citoyens de la Métropole. Cet argent serait bien mieux placé par exemple dans les transports en commun et dans l’aménagement des voiries d’une métropole subissant une véritable thrombose de circulation. Nous refusons de nous engager dans l’aventure financière de ce stade. Si des opérateurs privés veulent construire un nouveau stade sur  leurs fonds comme à Lyon par exemple, cela peut être envisagé mais en aucun cas sur des fonds publics.

Concernant la lutte contre les inondations nous constatons que les fonds prévus pour les acquisitions foncières permettant l’aménagement du Rieumassel sont bien inscrites au budget mais cela était une obligation dans la convention tripartite avec l’État et la Région qui subventionnent largement cette action portée par la Métropole. Par contre nous sommes très déçus que les actions de nettoyage et de désembaclement de la Mosson et aient été purement et simplement supprimées du budget alors que le marché était prêt et qu’il suffisait de lancer l’appel d’offres. Dans notre Commune nous savons à quel point ce genre d’actions est vital pour nous préserver des risques d’inondation.

La troisième raison de fond qui nous amène à refuser ce budget est de caractère social. A un moment où nos concitoyens demandent de plus en plus d’actions sur leur pouvoir d’achat, nous regrettons que les domaines de compétences de la Métropole qui pourraient avoir un effet sur leurs conditions de vie soient reconduits à l’identique sans aucun effort. Par exemple concernant le financement du logement social : est consacré 1,7 million d’euros  alors que les programmations prévues il y a six ans devaient nous amener à 4 millions d’euros. Nous savons à quel point pour un ménage quitter le parc privé trop cher pour le parc public provoque généralement une nette amélioration de sa qualité de vie. Par ailleurs nous avons plaidé sans succès pour une baisse des tarifs et un élargissement des horaires dans les transports en commun. Nous avons également souligné que la baisse du prix de l’eau de 10 % initiée le 1er janvier 2016 à l’initiative du Maire de Grabels, à cette époque Président de la régie, soit désormais rognée d’une part par la hausse de l’inflation et d’autre part par les hausses successives de l’assainissement. Enfin concernant les deux secteurs transférés par le Département qu’il s’agisse du fonds social pour le logement qui vient en aide pour les personnes démunies et le fonds pour les jeunes, nous constatons que la Métropole ne fait que transférer les montants reçus par le département alors que nous avions prévu lors du transfert de compétences d’abonder ces fonds. Nous sommes la Métropole française qui a le taux de pauvreté le plus élevé avec 19 % de ses ménages qui touchent moins de 1000 € et près de 27 % pour la ville de Montpellier seule. Notons aussi que dans la même soirée a été voté la mise à mort de la tarification sociale de l’eau.

Bref la Métropole prend une mauvaise pente préférant les dépenses ostentatoires aux actions de fond améliorant la vie quotidienne des habitants de nos 31 communes. C’est la raison pour laquelle nous avons été avec 12 Maires, venant d’horizons très différents et représentants près de 100 000 habitants, a refusé de voter une telle dérive.

René Revol,
Maire de Grabels et Conseiller métropolitain Montpellier 3M

Claire Jabado,
Conseillère Municipale de Grabels
et Conseillère métropolitaine Montpellier 3M

> Voir le Conseil métropolitain du jeudi 31 janvier 2019

Dès le 4 janvier 2016, les services rendus par les 10 Maisons de Proximité (anciennement Maison d'Agglomération) seront transférés directement aux guichets des 31 communes du territoire.

Ce guichet unique, déclinaison du pacte de confiance métropolitain, est aussi une des premières actions du schéma de mutualisation.

Objectifs : plus de proximité, un gain de temps précieux et une simplification de l'accessibilité à l'administration pour les habitants de la Métropole.

> Plus d'infos sur le site de la Métropole

Montpellier Méditerranée Métropole à vos côtés

  < Télécharger la brochure

C’est un grand succès pour Grabels et la participation citoyenne. En effet, depuis 2010, c’est-à-dire depuis le transfert de la compétence eau potable à l’agglomération, le Conseil Municipal de Grabels prônait l’abandon de la délégation aux multinationales privées et le retour en régie publique au terme des contrats de délégation…

La raison en était simple : l’eau est un bien commun de l’humanité qui ne peut pas être traitée comme une marchandise comme une autre. Après un large débat citoyen, notre municipalité a organisé un référendum. Plus de 50% des titulaires d’un compteur d’eau y ont participé et le résultat est sans appel avec 95% en faveur de la régie publique.

Ayant porté ce mandat lors des élections municipales de mars 2014 et la nouvelle majorité de Montpellier ayant le même mandat, Philippe Saurel a confié à René REVOL une vice-présidence, avec pour mission de mettre en place la régie publique de l’eau.

Un an après la délibération solennelle du 7 mai 2014 qui lançait le processus, après un travail soutenu pour en réunir les conditions optimales, le Conseil métropolitain a installé le 28 avril dernier une régie à autonomie financière et à personnalité morale, en a adopté les statuts, a nommé le Directeur et a désigné le Conseil d’administration (composé d’élus bien sûr mais aussi de représentants d’associations citoyennes et environnementales, d’universitaires et de représentants du personnel).

Le transfert du personnel est en cours (la loi impose que les personnes soient employées en CDI de droit privé aux mêmes conditions que chez le délégataire) et toute l’équipe est au travail pour que le 1er janvier 2016, le service soit intégralement assuré par la régie.
Outre la continuité, l'efficacité et la qualité du service assurées, la régie se donne des priorités écologiques (en préservant au mieux la ressource naturelle des effets du changement climatique) et sociales (notamment en programmant une baisse du prix et en rendant ainsi du pouvoir d’achat aux usagers).
Notons que la Régie concerne les 13 communes les plus centrales de la Métropole (Grabels, Jacou, Juvignac, Lattes, Le Crès, Montferrier-sur-Lez, Montpellier, Pérols, Prades-le-Lez, Saint-Brès, Sussargues, Vendargues, Villeneuve-lès-Maguelone) représentant 80% de la consommation, les autres communes terminant leurs contrats de délégation en 2021.

Enfin la Métropole installe aux côtés de la Régie un véritable « Parlement de l’eau » en créant un observatoire de l’eau qui rassemblera tous les acteurs concernés de l’ensemble du bassin versant. Ainsi cette régie se caractérise par une gouvernance participative et citoyenne.


Vos Conseillers Communautaires

conseillers communautairesPour la première fois, vous avez élu directement au suffrage universel vos deux délégués au Conseil Communautaire de l’Agglomération de Montpellier. Vos deux délégués sont René REVOL, Maire de Grabels et Claire JABADO, conseillère municipale déléguée à l’action socioculturelle. 

Ils vous représenteront non seulement au Conseil d’Agglomération mais aussi dans les différentes commissions de travail. 

Les autres membres de notre Conseil Municipal ont utilisé leurs droits de s’inscrire pour siéger dans les différentes commissions liées à leurs compétences. Ils vous rendront compte régulièrement de leur action.

René REVOL, élu Vice-Président de l’Agglomération

René REVOL nbVice-Président de l’Agglomération délégué à la politique de l’eau et des milieux aquatiques.

Il a notamment pour mission principale de mettre en place la régie publique de l’eau et de l’assainissement. C’est un succès pour Grabels enfin reconnue dans l’Agglo ; c’est un succès aussi pour les Grabellois qui avaient voté en 2013 à 95% pour la régie publique de l’eau lors de la votation citoyenne organisée par la municipalité. C’est une victoire pour l’action citoyenne qui s’était développée dans toute l’Agglomération pour que l’eau, bien commun vital pour l’homme, ne soit pas une marchandise comme une autre.
VOICI LES DOMAINES LES PLUS SIGNIFICATIFS, COUVERTS PAR LA VICE-PRÉSIDENCE DE RENÉ REVOL :

> politique du petit et grand cycle de l’eau, gestion et exploitation des services publics de l’eau potable et de l’eau brute, réalisation des études et des travaux de protection contre les inondations dans la vallée du Lez, de la Lironde et de la Mosson, participation à l’élaboration et au suivi des SAGE, des PAPI et des SLGRI, ainsi qu’aux études diverses à l’échelle des bassins-versants (...)

Le site de Montpellier Métropole Méditerranée

Retrouvez tout Montpellier Métropole Méditerranée
sur son site www.montpellier-agglo.com

La collecte de vos déchets

poubelleToutes les infos dans la rubrique "Environnement" > "La collecte de vos déchets"