Tribunes de la majorité municipale / site internet

Décembre 2020

DE L’EAU POUR ABALAK !

Qu’est-ce que la coopération décentralisée ?

C’est la possibilité pour une commune de prolonger une politique publique locale sur un volet international, lorsqu’elle possède la compétence attendue.

Depuis 2004, la ville de Grabels coopère avec celle d’Abalak, située dans une zone désertique au sud du Niger. En 2008, une convention de partenariat est signée pour le jumelage des écoles. Les enfants des classes primaires apprennent la solidarité et échangent des courriers. La commune de Grabels participe chaque année au financement de puits, écoles, fournitures et cantines scolaires de villages Touaregs très pauvres. La permanence des cantines joue un rôle primordial dans la fréquentation scolaire, l’amélioration de l’état de santé et les capacités d’apprentissage des enfants. L’association des Amis d’Adkoul assure l’interface entre les communes et sécurise le dispositif.

Puis l’accord entre les deux communes évolue pour s’adapter à de nouveaux besoins. Ainsi, la convention triennale signée en 2019 porte sur un axe d’intervention vital : l’accès à l’eau pour l’ensemble de la population d’Abalak.

L’alimentation en eau potable est cruciale pour les 30 000 habitants de cette commune puisqu’actuellement seuls 15 000 d’entre eux y ont accès !

Une étude de faisabilité est diligentée et financée par la métropole de Montpellier et l’Agence de l’eau dans le cadre de la LOI OUDIN SANTINI (elle permet aux collectivités et Agences de l’eau de consacrer 1% de leur budget eau et assainissement à des projets de coopération).

Réalisée en 2018, l’étude conclut à la faisabilité du projet, les nappes phréatiques souterraines le permettant. En 2019, la commune et l’association des Amis d’Adkoul, en lien avec les autorités nigériennes, développent un projet d’extension de l’adduction d’eau potable existante. Il se compose d’un volet infrastructure - forages, château d’eau, unité de traitement des eaux, réseaux de canalisations et bornes fontaines- et d’un volet gouvernance comprenant les formations d’un technicien eau, d’une Commission eau, d’un Comité d’hygiène. Afin de préserver la ressource, la formation de la population à l’utilisation économe de l’eau figure également en bonne place.

La commune de Grabels est porteur de ce projet et co-maitres d’ouvrage avec Abalak. Un maitre d’ouvrage délégué encadrera sur place le projet au plus près et recrutera les personnels nécessaires. Il rendra compte aux deux collectivités.

La réalisation du projet complet nécessite un budget de plus d’1 million d’euros, dont 60% financés par l’Agence Française de Développement, 23% par l’Agence de l’eau, 10% par la Sté de Patrimoine des eaux du Niger. Les communes de Grabels et d’Abalak, en partenariat avec la métropole de Montpellier, financent 7% du projet sous forme de temps de travail.

Les travaux débuteront en mars 2021 et se poursuivront jusque fin 2023.

Le projet contribue aux principaux objectifs de développement durable, en particulier ceux de l’accès universel et équitable à l’eau potable, à l’hygiène, l’éducation, le travail pour tous. L’adduction d’eau, comme l’éducation, sont les signaux de notre solidarité face aux rigueurs climatiques et l’éradication de la pauvreté, pour l’espérance d’un futur stable pour les habitants d’Abalak.

MAIRIE DE GRABELS - 1, Place Jean Jaurès - 34790 Grabels - Tél : 04.67.10.41.00 - Fax : 04.67.10.41.08