Randonnée "l'Oasis des Garrigues"

Le chemin de promenade et randonnée de Grabels.

Inauguré fin 2019, le chemin l’Oasis des garrigues  a été  homologué “promenade et randonnée” au cours du 1er semestre 2020 par la Fédération Française de Randonnée.

L’Oasis des garrigues est un itinéraire labellisé par la Fédération française de randonnée (FFR), aménagé, entretenu et balisé par la commune de Grabels avec l’appui technique de la FFR de l’Hérault et le soutien du Conseil départemental.

Le circuit débute le long des rives de la Mosson près de la source de l’Avy. Il se poursuit vers la croix de Guillery pour le plaisir des yeux avec une vue panoramique. Après la traversée de l’ancienne plaine agricole et viticole, le circuit suit le sentier emprunté autrefois par les caravanes de sel jusqu’au sommet des hauts plateaux rocheux partiellement boisés d’où on peut admirer des panoramas sur le Pic Saint-Loup et les massifs environnants.

L’Oasis des garrigues était le nom donné au village de Grabels par Joseph Delteil, poète et écrivain qui habita le village de 1937 à 1978. Il décrivit les odeurs, les bruits, les saveurs, les lumières de la commune située entre plateaux calcaires et rivière de la Mosson.

L’eau et la garrigue à l’honneur 
L’eau ruissèle sur les hauts plateaux calcaires, s’infiltre et ressort en résurgence. Cette source de l’Avy est rejointe par la Mosson, qui s’enrichit également des eaux de la Soucarède, du Redonnel et du Rieumassel. Cette eau a suffi aux habitants pendant des siècles et a permis aux bugadières d’entretenir le linge des familles montpelliéraines. 
Lors d’évènements cévenols, les eaux de ruissèlement et de débordement peuvent être aussi dévastatrices.

Sur les plateaux, les forêts de chênes verts laissent place aux pins d’Alep puis à la garrigue, végétation variée et odorante longtemps abandonnée aux moutons, car impénétrable.

11 km
Niveau moyen
Durée du parcours : 3h30

> La Fiche Rando Hérault est disponible sur demande à l’accueil de la Mairie ou à télécharger ici (PDF 1.07 Mo).

 

La croix de Guillery