Tribune de l'opposition n° 02 - Juillet 2014

Chers amis, grabelloises, grabellois, je tiens à vous remercier du fond du cœur pour votre soutien. Vous avez été près de 1400 électeurs (44%) à m’accorder votre confiance pour prendre les commandes de la mairie de Grabels. Je mesure à quel point c’est un honneur et une responsabilité.

C’est en ce sens que les élus de l’opposition ont voté contre le budget 2014 proposé par la majorité municipale. Nous tentons ainsi de défendre vos intérêts et ne souhaitons pas être associés à des investissements dispendieux pour notre petite commune. Deux opérations d’équipements de luxe en représentent la quasi-totalité : la maison commune avec près de 5 millions d’euros et les tribunes du stade Serge Oltra pour près de 1 million d’euros. Ces investissements sont de plus financés par l’emprunt, ce qui réduit nos marges de manoeuvre. A l’heure de la réforme du millefeuille territorial où l’on souhaite limiter voire proscrire les gabegies financières et les privilèges ancestraux, ces investissements sont indécents. En comparaison, les conseils régionaux Auvergne et Rhône Alpes viennent de terminer leur hôtel de région pour un financement par habitant s’élevant respectivement à 59 euros et 23 euros. Grabels investit près de 9 millions d’euros pour l’aménagement de sa nouvelle mairie, soit 1380 euros par habitant. Ce sont nos impôts qui vont supporter ces choix incohérents qui ne répondent pas aux réels besoins des grabellois.

Nous avons demandé au maire de revoir sa copie. Il nous a répondu qu’il appliquait son programme, entamé durant son précédent mandat, et qu’il s’y tiendrait.
Les nouveaux rythmes scolaires inquiètent beaucoup les familles concernées. Bien que Grabels ait bénéficié d’une année de report, ce dossier reste approximatif et les propositions encore floues faute de locaux disponibles. La majorité a préféré une maison commune luxueuse à une école.

Pour beaucoup de dossiers, la majorité ne souhaite associer l’opposition qu’à la chambre d’enregistrement du conseil municipal. Nous regrettons et dénonçons ce « faire semblant » démocratique.

Néanmoins, nous resterons investis et en éveil durant les six années qui viennent pour vous alerter et vous informer des dérives liées aux actions menées par cette majorité municipale.

Contact : grabels2014@gmail.com