Tribune de l'opposition n° 04 - Dec 2014/Janv 2015

Le naufrage de Grabels... une politique aussi insensée que dangereuse et au final désastreuse

Inondations
Nous souhaitons en premier lieu exprimer notre solidarité aux sinistrés. Il convient de remercier celles et ceux qui ont sauvé des vies... les pompiers, les gendarmes, les agents publics et tous les bénévoles.
La bétonisation à outrance mise en œuvre par le maire depuis 7 ans est en partie responsable du désastre de Grabels. Nous dénonçons depuis longtemps cet aménagement irresponsable et nuisible au mieux vivre ensemble de notre commune. Des évacuations rebouchées, du béton qui imperméabilise nos sols, des logements construits sur d'anciennes sources, une destruction massive de garrigue...
Ces inondations révèlent brutalement l'échec total de la majorité municipale.
Tout ou presque de ce qu'il ne fallait pas faire a été réalisé... Grabels ne sait plus où donner de la tête... des finances exsangues mettent la commune sous assistance respiratoire : l'Etat assure la gestion de crise, le secours populaire administre les aides...
L'investissement emblématique du maire, cette maison commune de luxe, est aujourd'hui un « paquebot » qui a pris l'eau, au sens propre et figuré en noyant nos finances locales...

Métropole
Montpellier Méditerranée Métropole est née démocratiquement le 24 octobre. De nouveaux moyens, de nouvelles compétences mais... une majorité municipale contre...
Notre plan local d'urbanisme doit être révisé. Nous proposons :
- de stopper la « bétonisation » qui met vos vies en danger, notamment 800 logements sur Gimel...
- des aménagements utiles (protections, transports, habitats, services...).

Écoles
Que se serait-il passé si la vague dévastatrice avait déferlé dans l'école maternelle de jour et non en pleine nuit le 6 octobre ? Malgré des finances dans le rouge, l'absence de provisions pour risques et charges en cas d'imprévus comme les réparations, le maire annonce en conseil d'école, sans en avoir débattu en conseil municipal, un projet d'école de cycle. Cette décision dogmatique a mis en colère les parents d'élèves...
Les temps d'activité périscolaires s'apparentent à de la garderie qui fatigue nos enfants...

Chers amis, vous pouvez compter sur vos élus d'opposition.

Régis MORVAN


NB : Catherine FOUCHEYRAND-GANDRILLE, Ayoub MZALI, Monique LANOT et Jean-Paul AUBRUN, Sandra CONNES se désolidarisent de la tribune de l’opposition ci-dessus.